Secteur Automobile : Le Maroc, un champion africain de la construction automobile

Fort de sa position géopolitique et de son savoir-faire, le Royaume s'impose comme un fer de lance de l'automobile sur le continent.

L'industrie automobile marocaine a enregistré une croissance remarquable au cours des dix dernières années. Une progression fulgurante qui n'est pas près de s'arrêter, puisque le Maroc est en train de se hisser parmi les plus grands constructeurs d'automobiles du monde, selon une étude du cabinet d'Oxford Business Group (OBG), qui cite un rapport de Pricewaterhouse Coopers. Les regards des investisseurs se tournent vers le royaume, plateforme idéalement située pour inonder les marchés africains et européens.
 
renault-maroc-jpg-2771635-jpg 2403633 480x209
Renault a investi près de 1,1 milliard d'euros pour son site de Melloussa, à Tanger. © Senna Abdelhak / AFP

De nombreux atouts

Avec 108 743 véhicules produits en 2012, en hausse de 83 % par rapport à l'année précédente, le Maroc détrône l'Égypte et devient le premier constructeur automobile d'Afrique du Nord, le deuxième du continent, derrière l'Afrique du Sud. D'ici 2017, le Maroc se positionnera au 19e rang mondial des assembleurs de véhicules. Les raisons d'un tel succès ? La position géopolitique très favorable du Royaume, à laquelle s'ajoute sa stabilité politique et économique ainsi que son savoir-faire.

Diversifié, "le Maroc compte des centaines d'entreprises de fabrication d'où sort une large gamme de produits allant de la berline familiale au câblage d'avion", remarque l'OBG. Le Maroc offre également de nombreux avantages aux constructeurs automobiles, notamment un coût du travail extrêmement concurrentiel et de bonnes infrastructures de transport qui permettent d'exporter facilement vers l'Europe de l'Ouest, la région méditerranéenne et l'Afrique subsaharienne, un marché en plein essor. À terme, le Maroc possède donc tous les ingrédients pour détrôner le ténor africain.

Les grands constructeurs séduits

Les grands constructeurs automobiles l'ont d'ailleurs bien compris. Renault est déjà présent à travers les principales usines de montage automobile du pays. Le leader français détient en effet 80 % de la Société marocaine de constructions automobiles (Somaca), près de Casablanca, ainsi que 52,4 % d'une usine à Melloussa, dans la zone franche de Tanger. Et le Royaume pourrait bientôt accueillir de nouveaux noms d'ici deux à trois ans, asiatiques notamment, puisque Toyota et Hyundai auraient montré leur intérêt pour les conditions attrayantes offertes aux investisseurs. En suivant l'exemple de Renault, ils pourraient ainsi profiter du vivier d'ouvriers qualifiés qui s'est créé ainsi que d'un réseau de près de 30 sous-traitants et fournisseurs.

Un secteur boosté par les exportations

Du côté des exportations, l'automobile est le secteur qui enregistre la plus haute augmentation parmi les échanges extérieurs du Maroc. La valeur des exportations de l'industrie automobile a progressé de 17,5 % en glissement annuel sur les neuf premiers mois de l'année 2013 et les ventes de véhicules affichent une hausse de 58,3 %, s'établissant à 8 milliards de dirhams (1 milliard de dollars), selon l'Office marocain des Changes. Le résultat d'une politique du gouvernement visant à attirer les investissements étrangers et développer un modèle d'automobile low, cost, qui séduit à la fois par son prix et sa dimension pratique. 

Les investissements progressent 

La production et les exportations devraient encore poursuivre leur ascension grâce au récent lancement d'une nouvelle ligne de production par Renault, note l'OBG. Le site de Melloussa, où sont fabriquées des voitures Dacia, la marque de véhicules à bas coûts de Renault, a connu une expansion majeure en octobre dernier, avec le lancement d'une seconde ligne qui multiplie la capacité de l'usine par deux et fait de celle-ci la plus grande usine automobile d'Afrique. Le coût total de l'opération s'élève à environ 400 millions d'euros, ce qui porte l'investissement total reçu par ce site à près de 1,1 milliard d'euros. 

 

Secteur Automobile : le Maroc conforte sa position de base mondiale

Source : lemonde.fr

La rumeur annonçait la création d’une nouvelle usine PSA Peugeot Citroën au Maroc. Si cette piste n’est pas enterrée, c’est finalement Ford qui fait la « une » dans le royaume chérifien, mardi 26 mai. Après Renault, qui fait tourner deux usines à Casablanca et à Tanger, le constructeur américain a décidé d’investir dans le pays, ce qui confirme la place de plus en plus importante qu’il occupe dans la « géographie » du secteur.

Ford, lui, n’entend toutefois pas créer d’usine. Pas dans l’immédiat, en tout cas. Dans un premier temps, il a décidé d’ouvrir une base commerciale régionale à Casablanca, le Maroc étant son premier débouché au Maghreb. Ce bureau rayonnera sur l’ensemble de l’Afrique du Nord. Le groupe américain va également installer un bureau d’achat à Tanger, la zone franche au nord-ouest du pays.

L’objectif de Ford est avant tout de profiter des dizaines de fournisseurs automobiles « à bas coûts », qui se sont installés dans les zones franches de Tanger et de Kenitra, à la suite de l’arrivée de Renault. Ces zones franches permettent de disposer d’une exemption fiscale de 25 ans, à la condition que l’essentiel de la production soit exporté.

Les fournitures achetées au Maroc par Ford seront ensuite envoyées en Espagne où le constructeur dispose d’une usine à Valence (d’une capacité annuelle de 450 000 véhicules), où il a récemment investi 2,3 milliards d’euros pour flexibiliser sa production.

Premier secteur exportateur

« Nous allons créer de manière indirecte des milliers de postes et générer des millions d’euros d’investissements dans la zone », assure, dans un communiqué, Kalyana Sivagnanam, le directeur de Ford pour le Moyen Orient et l’Afrique du nord.

Depuis une dizaine d’années, le Maroc investit pour se doter d’un écosystème automobile. Après l’ouverture, en 2012, de l’usine Renault de Tanger, qui a produit près de 200 000 véhicules en 2014, le pays entend accélérer pour diversifier son économie.

En 2014, avec un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros, le secteur automobile est pour la première fois devenu le premier secteur exportateur devant la potasse, jusque-là le moteur des exportations du Maroc.

Selon le magazine Industrie du Maroc, le pays dispose désormais de 150 usines d’équipementiers. En 2014, treize nouvelles usines ont vu le jour à Tanger, permettant la création de 5 400 postes. À l’horizon 2020, le secteur devrait employer 90 000 personnes, dont les deux tiers dans l’industrie et un tiers dans les services.

Outre Renault et Ford, PSA, mais aussi Volkswagen ou Hyundai s’intéressent à cette base industrielle « low cost » installée à la périphérie immédiate de l’Europe.

 

 

Secteur Automobile : Renault-Nissan : L'usine d'Industrie automobile: La presse italienne vend le Maroc à... Fiat

"L'industrie automobile est de plus en plus globalisée et réalise ses propres plans de développement et d'investissements là où elle trouve, dans le monde, les meilleures conditions", écrit le quotidien italien "La Stampa" en citant le Maroc parmi les pays offrant le plus de mesures incitatives aux entreprises. Dans un article intitulé "Du Maroc à la Turquie, ainsi les politiques attirent les investissements", le journal rappelle à cet égard les facilités accordées par le Royaume pour l'implantation à Tanger d'une usine Renault d'une capacité, à terme, de 400 000 véhicules par an. "La Stampa", qui évoque dans cet article la crise que traverse le constructeur automobile italien "Fiat", souligne également les avantages qu'accorde le Maroc en matière d'exonérations fiscales, d'infrastructures et de main d'oeuvre.

 

Secteur Automobile : Le secteur de l’automobile marocain connait un essor important

Une étude récente réalisée par PWC Autofacts, institut d’analyse du marché de l’automobile de Price Waterhouse Coopers, dévoile ses dernières prévisions sur l’assemblage mondial de véhicules légers qui devrait augmenter de 3.3% cette année  par rapport à 2012, pour atteindre une production de 81.8 millions d’unités.

Le Maroc occupe la 31ème place dans le classement des 35 plus importants pays assembleurs avec une production de 184.962 véhicules. Le secteur de l’automobile marocain connait un essor important et devrait assembler 335.045 véhicules en 2017. Année à la quelle le royaume occupera le 19éme rang mondial des pays contributeurs à la croissance globale anticipée, devant l’Afrique du sud (22ème place) et la Roumanie (41ème place).

Pour consulter l’analyse complète : http://www.pwc.com/en_GX/GX/automotive/autofacts/analyst-notes/pdf/pwc-autofacts-analyst-notes-oct-2013.pdf

 

Secteur Automobile : Renault-Nissan - L'usine de Tanger devient la plus grande d’Afrique

L’usine Renault-Nissan de Tanger a inauguré hier sa 2ème ligne de production, permettant d’atteindre une capacité de 340 000 véhicules par an, ce qui en fait la plus grande usine d’industrie automobile en Afrique. Cette 2ème ligne, qui a nécessité un investissement de 400 millions d’euros, sera réservée à la production de la Dacia Sandero et de la Dacia Sandero Stepway, 2 modèles phares de la gamme Dacia. A noter que quelque 1 400 personnes ont été recrutées pour les besoins de cette nouvelle ligne, portant ainsi l’effectif global de l’usine à 5 000 personnes. Pour rappel, l’usine de Renault-Nissan de Tanger est une société anonyme détenue à 52,4% par le Groupe Renault et à 47,6% par la CDG.

 

Les Actualités

DU PARC

01 juillet 2014 L’équipementier automobile BONTAZ s’installe chez MEDZ à Jorf Lasfar, pour un investissement de 22 millions d’euros BONTAZ-CENTRE, leader mondial dans la conception et la fabrication des sous-ensembles principalement utilisés dans les fonctions hydrauliques et...

Localisation

  • localisation maroc
  • localisation
  • jorfLasfar googleMap

Ils nous font confiance

  • stroc-industrie
  • sonasid
  • bontaz
  • sce
  • fertima
  • ocp
  • atlas-peintures
  • cmh
  • afriquia-logo
  • Auto-Hall

Gagnez du temps dans vos recherches

Les champs marqués par * sont obligatoires.

Nom (*)
Veuillez saisir votre nom.
Prénom (*)
Veuillez saisir votre Prénom.
E-mail (*)
Veuillez saisir votre email.
Téléphone (*)
Veuillez saisir votre numéro de téléphone
Pays (*)
Veuillez saisir votre pays.
Secteur d'activité (*)
Veuillez saisir votre Secteur activité
Objet du contact (*)
Veuillez saisir votre objet du contact
(*)
Se il vous plaît cocher cette case.

Showroom commercial MEDZ

Tél. : +212 537 57 66 78

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Etre-rappelee-Bouton

Découverte en vidéo

vid-chimie